jeudi 15 janvier 2009

Arsène Lupin, Supérieur Inconnu , de Patrick Fertè




Patrick Ferté renouvelle entièrement le dossier et enchaîne les découvertes d'envergure.

D'entrée de jeu, ne retrouve-t-il pas le reliquaire où repose Lupin dans la cathédrale audoise ? S'avisant qu'un héros trésoraire de Maurice Leblanc fut évêque de Carcassonne, il découvre qu'il était le patron de Mgr Billard, le protecteur de l'étrange curé Saunière, de Rennes-le-Château !

Et " 813 ", titre d'un roman de Leblanc, n'est-ce pas la date de fondation de l'abbaye d'Alet ?

Une autre aventure met en scène un certain "abbé Gélis", détenteur de la clé d'un souterrain à trésor : n'est-ce pas là, en toutes lettres, le nom du curé de Coustaussa que Bérenger Saunière consulta après la découverte d'un mystérieux tombeau et dont l'assassinat est resté inexpliqué ?

De là, traquant Lupin comme jamais, Patrick Ferté nous entraîne d'un pas sûr dans des catacombes aussi insoupçonnées qu'irrécusables : il en reconstitue l'occulte réseau que hantèrent sans relâche tant de sociétés secrètes où Maurice Leblanc avait ses entrées ou ses antennes.

Si, comme on l'a dit, Lupin cambriola l'histoire de France, c'est à n'en pas douter l'histoire secrète de la France hermétique.

554 pages - 22 €