dimanche 11 janvier 2009

LES RITES DE PASSAGE - Arnold VAN GENNEP


« Pour les groupes, comme pour les individus, vivre c’est sans cesse se désagréger et se reconstituer, changer d’état et de forme, mourir et renaître ».

Marqués par des rites déterminés, baptême, adoption, couronnement…., les principaux changements s’opèrent par un passage spécial du monde profane au monde sacré.

Arnauld Van GENNEP insiste sur ces seuils à franchir que l’on retrouve dans toute société et qui forment les « cycles cérémoniels d’une vie ».

Il étudie l’importance des séquences types où le passage à travers les diverses situations se traduit le plus souvent par un passage matériel, de porte ou de porche par exemple.

Ethnologue de grand renon, sociologue et spécialiste du folklore, Arnauld Van GENNEP explique, en le plaçant dans le contexte, chacun de ces « stages intermédiaires » qui ponctuent la vie des individus et des sociétés et qui tissent la toile des rites de passage.