jeudi 5 février 2009

Géométrie du nombre d'or - Robert Vincent


Grâce à une simple corde sur laquelle ils faisaient un nœud à chaque " coudée " (52 cm environ, du coude au bout des doigts), les anciens bâtisseurs de cathédrales réalisaient leurs tracés sur le sol : arcs de cercle, droites, médiatrices, mandorles, spirales et bien d'autres tracés merveilleux pour définir et mettre en place toute l'architecture et ses décors.

Cette corde servait aussi à déterminer les proportions idéales pour rendre les constructions belles et émouvantes.

C'est seulement avec la règle et le compas, remplaçant la corde, que Robert Vincent nous révèle les secrets de ces bâtisseurs, aussi bien dans l'art du tracé, que dans sa mise " aux divines proportions " par le Nombre d'Or.