mercredi 12 mai 2010

Secret et sociétés secrètes en Islam. Turquie, Iran, Asie centrale. XIXe - XXe s - Thierry ZARCONE



Ecrire l'histoire de la Franc-Maçonnerie et de la Carboneria en terre d'Islam aux XIXe et XXe siècles est une chose, mais écrire l'histoire de la représentation que s'en sont fait les franc-maçons et les carbonari musulmans en est une tout autre.

Outre le fait que ces deux sociétés secrètes européennes ont séduit les Turcs et les Persans et qu'elles ont enrichi leur réflexion sur le secret et sur le mode de sociabilité qui s'en inspire, les modèles maçonnique et carbonaro ont été interrogés, perfectionnés, simplifiés et adaptés à la mentalité islamique dans le cadre de nouvelles sociétés secrètes.


Les caractéristiques du secret - indicible ou accessoire, absolu ou relatif - et le cérémonial adopté par ces sociétés, ont, en partie, déterminé cet essai de description et de classification de ces organisations.

Celles-ci sont réparties en deux groupes selon que leur cérémonial est simplifié voire supprimé ou qu'il est, au contraire, enrichi à travers une lecture approfondie qui cherche à reconnaître les traditions islamiques dans la tradition intiatique occidentale, lecture qui s'inspire du soufisme, de la Futuwwa et du mode de sociabilité confrérique (tarîqa).

224,pages et 21 documents iconographiques hors texte : 28 €