lundi 20 septembre 2010

L'Eglise et la Franc-maçonnerie de Michel Jarrige


L’antimaçonnisme a pris naissance pratiquement en même temps que la franc- maçonnerie moderne elle-même, en 1717.

Dés 1738, le pape Clément XII condamnait la nouvelle société, et la plupart de ses successeurs firent de même jusqu’au XXe siècle.

À la fin du XVIIIe siècle, l’abbé Barruel élabore la thèse du complot maçonnique qui menace la cohésion de la France en sapant l’Eglise, l’Etat et la société.

L’antimaçonnisme est toujours vivace, et les mêmes accusations reviennent de nos jours en termes qui rappellent singulièrement un passé à peine enfoui dans la mémoire collective : soupçons, complot… Parution 10 octobre 2010
  • 304 pages, format 15,5 x 24 cm - 24 €