mardi 5 octobre 2010

Merci au Blog MEN NEFER





Cet article est en fait un avis de décés.

Celui d' une librairie, un des derniers bastion de résistance dans un monde où le livre n’est souvent plus qu’un décor, un objet sur une étagère métallique.

La bas, les rayonnages étaient à l’ancienne, les libraires à l’écoute, il y avait même une petite table en bois et une chaise pour celui qui veut consulter prendre son temps……..

Eh oui!

Il était un lieu qui sentait bon le bois l'encens et le papier, un lieu de rencontre. Bref une librairie à l'ancienne comme on les aime .

Philipe et Laurence étaient là avec un sourire, un café, un conseil.
Chacun passait faire une pause dans ce havre de paix hors du monde et ressortait la tête pleine d'étoiles.
Vous y rencontriez le Cherchant, l'Allumé, l'Illuminé, un vieux livre relié à l'odeur âpre du papier ancien.
Vous cherchiez un ouvrage, pas de problème Philippe vous le trouvait un mois, dix mois, un an aprés même....
Et Laurence s'occupait des commandes classiques avec rigueur, allant même jusqu'à vous appeler pour vous dire gentiment"votre ouvrage est arrivé, passez quand vous voulez.........."

Personellement, j'avais l'habitude de dire "l'Etoile du Mage", c'est ma segonde maison, j'adorais aller fouiller entre les rayonnages à la recherche de trésors qui sentaient bon le cuir et le papier ancien, bien sur je ne pouvais tout acheter, alors je me pausais sur la petite table en bois feuilletant amoureusement, j'avais même un papier et un crayon mis à ma disposition par Laurence ou Philipe pour prendre des notes, guidée par un fond de musique ambiante.

Combien d'échanges, de livres, de rencontres m'ont nourri au sein de cette Etoile, je ne saurais dire mais ce fut riche, trés riche...........

Aujourd'hui 1er Octobre 2010 " l'Etoile du Mage" ferme ses portes à jamais, tuée par internet, et la vie moderne.
Nombreux s'étonnent "comment un tel lieu peut il disparaitre?...
Ma question est:" comment avons nous pu laisser s'éteindre cette flamme? "
Nous la pensions immortelle, nous glissions sur la vague du Web, sachant qu'à côté il y avait toujours l'Etoile du Mage, mais l'étoile s'etéignait petit à petit dans l'indifférence...

Pris par nos vies, par l'ouragan de ce monde qui nous broie, nous avons laissé mourrir un lieu unique.
Fini les conférences riches et sympathiques où l'on pouvait échanger autour d'un verre, fini les rencontres particulières avec Dominique Bertrand, Serge Caillet, Jacqueline Kelen, Patrick Burensteinas.
L'Heure est à la Grande Distribution, celle qui se vend, ne s'échange pas, celle où le don n'existe pas où la profondeur est surface.

Une librairie, une vraie librairie est morte aujourd'hui, et de nombreuses ont déjà disparu.

Alors si vous connaissez un lieu comme celui- ci, qui a encore résisté, préservez le et souvenez vous que le livre comme le disait Suarez:" est le dernier refuge de l'Homme libre".

Prenez soin de cette liberté de qui se meurt un peu plus chaque jour.

Je terminerai cet article en remerçiant Philippe et Laurence pour avoir si bien pris soin de nous. Qu'ils n'oublient pas maintenant de prendre soins d'eux-même. Ils nous ont beaucoup donné.

http://mennefer-glmmm.blogspot.com/