dimanche 21 novembre 2010

Aujourd’hui est un grand jour pour toute l’équipe des Amis Provençaux de Renaissance Traditionnelle.


le président Robert Guinot & Dominique Sappia nous informent :

"Ce site www.aprt.biz que vous honorerez de votre visite est en effet l’aboutissement d’un long processus que je vais retracer dans ses grandes lignes. Dès la création de l’association, dont le fonctionnement est décrit dans l’article de présentation, nous avons voulu ouvrir nos recherches dans deux directions, l’une en organisant des conférences publiques et des dîners littéraires et l’autre en mettant en ligne nos travaux par l’intermédiaire d’un blog.

Ainsi notre travail ne pouvait nous confiner à rester en vase clos.

Nous avions besoin de cette ouverture à l’autre.

Ce blog nous a permis de faire connaître largement nos activités, nos conférences et dîners littéraires.


Aujourd’hui, le volume des travaux et l’évolution de nos objectifs nous portent à changer d’outil de communication.

Le site va nous permettre tout en maintenant nos articles qui seront désormais classés par rubriques, de diffuser des vidéos permettant d’ouvrir et d’approfondir les champs de réflexions, de stocker des images par rubriques illustrant les sujets abordés, de vous permettre de consulter la somme des articles et l’index des auteurs, de commander en ligne les numéros de la revue Renaissance Traditionnelle.

Mais aussi de connaître les sujets abordés pour les prochaines réunions, ainsi que le calendrier de celles-ci, de renvoyer les internautes vers des liens obédientiels ou sur les sites ou blogs des éditeurs.

Les articles de la page d’accueil annonceront les initiatives tant locales que nationales et feront l’objet d’intervention sur les sujets d’actualités dans les domaines de la recherche tant historique que de découvertes de domaines concernant l’initiation.

Nous aurons l’occasion de revenir sur chaque partie du blog avec des éclairages d’actualités. Ce site vivra aussi grâce à vos contributions et envois divers.

En cet instant je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée amicale pour Jacqueline Guilly qui permet depuis tant d’années à la revue Renaissance Traditionnelle de vivre.