dimanche 9 janvier 2011

Saint Crespin et saint Crespinien


"L
es cordonniers étaient placés « sous les confrairies des glorieux saint Crespin et saint Crespinien. »
Pour être reçu à la maîtrise, il fallait avoir été apprenti chez les maîtres de la ville et avoir fait publiquement le chef-d'oeuvre, à l'exception des fils de maître qui n'étaient pas tenus à des obligations aussi strictes.
Au sein de la corporation des cordonniers comme des autres corporations, il se forma peu à peu, par suite de cette disposition, une sorte d'aristocratie.
Il en était ainsi non seulement à Paris, mais en province.

( Extrait de la France Pittoresque :

"LES BOTTIERS ET CORDONNIERS" D'après un texte paru en 1879 - Photos Giselle - DR)