mardi 2 avril 2013

Monsieur Philippe l'Ami de Dieu - de - Serge CAILLET



Nizier Anthelme Philippe (1849-1905), vécut à Lyon où, sans le moindre titre officiel, il soigna les âmes et les corps de nombreux malades désespérés qui se présentaient chaque jour par dizaines. Faute de comprendre ses dons hors du commun, la médecine officielle chercha en vain à le discréditer et lui interdire d'exercer. 



A la suite de Papus, Sédir, Marc Haven, beaucoup l’ont pris pour maître spirituel, et son influence sur le milieu occultiste de la Belle Epoque a été considérable.

M. Philippe entretint aussi des relations privilégiées avec certains souverains d'Europe, et particulièrement avec le tsar Nicolas II et les grands-ducs russes, ce qui inquiéta la police politique russe et le Gouvernement français, incapables d'appréhender la vocation spirituelle de cet « homme ordinaire » conscient d'être à sa façon un « ami de Dieu ».

Cette seconde édition, revue, corrigée et considérablement augmentée permet à Serge Caillet d’exploiter toutes les sources disponibles et de nombreux documents inédits, notamment son dossier de surveillance policière. Il retrace ainsi la carrière de cet homme hors du commun qui, paradoxalement, pouvait confier à un journaliste : « J'ignore tout de moi, je n'ai jamais compris ni cherché à m'expliquer mon mystère » alors qu’il affirmait à ses disciples : « Ne craignez pas de me perdre ; j'ai un pied au fond de la mer, un sur la terre, une main vers vous et l'autre vers le Ciel ».

Deux documents publiés in extenso viennent fort utilement illustrer cette biographie : le carnet personnel du Dr Gérard Encausse (Papus), dans lequel celui-ci a relevé et classé des propos de Monsieur Philippe et un journal anonyme de comptes rendus des extraordinaires séances de guérisons et d'enseignement données par M. Philippe à Lyon.