samedi 28 décembre 2013

Antoine-Joseph Pernety, dit Dom PERNETY


Né à Roanne le 23 février 1716 et mort en Avignon le 16 octobre 1796.
Bénédictin mauriste, alchimiste et écrivain. 
Il se rendit célèbre en fondant en Prusse les Illuminés de Berlin 
puis les Illuminés d'Avignon lors de son retour en France.



« suivant notre bénédictin, les Fables des diverses mythologies 
n'ont servi qu'à cacher ce que les prêtres des diverses religions connaissaient du Grand Œuvre. 
 Plus de 200 pages du tome I sont d'ailleurs consacrées au "secret" et aux moyens d'y parvenir. » 
(Bibliotheca Esoterica, n° 3614).





Dom Pernety n'est pas un personnage banal : successivement moine bénédictin, 
compagnon de voyage de Bougainville, académicien à Berlin, Illuminé en Prusse 
puis en Avignon, acteur de la Révolution Française, il a traversé presque tout le XVIIIe siècle 
 et passé au travers de nombreuses expériences. 

C'est surtout comme Illuminé qu'on le connaît aujourd'hui, et le “Manuscrit de la Sainte Parole” 
a tout pour surprendre et déranger les hommes du XXesiècle. 

Grâce à la personnalité déroutante de cet homme, 
on parvient à pénétrer dans quelques-unes des multiples facettes du siècle des Lumières 
qui nous apparaît avec tous ses contrastes : ainsi, au siècle des philosophes,
on pouvait être en même temps un intellectuel de renom 
et l'adepte d'un groupe qui dialoguait avec le ciel.







 Serge CAILLET  nous précise :

 "Bénédictin à Saint Germain des Prés, puis aumônier de Bougainville lors d’un voyage aux Iles Malouines, et enfin bibliothécaire de Frédéric II, Dom Antoine-Joseph Pernéty (1716-1796) a défendu les valeurs et la culture indienne auprès de ses collègues de l’Académie de Berlin. 
L’étude et la pratique de l’alchimie, la physiognomonie, la doctrine de Swedenborg qu’il tenta de concilier avec la théologie catholique romaine et une mariologie audacieuse, ses interrogations de l’oracle de la “sainte-parole” et son rôle essentiel dans les Illuminés d’Avignon, font de Pernéty l’un des grands noms de l’illuminisme au XVIIIe siècle."







OUVRAGE DISPONIBLE CHEZ LE COLPORTEUR DU LIVRE