dimanche 8 décembre 2013

"Des tailleurs de pierre aux Francs-Maçons" par Jean-François Blondel


Existe-t-il une continuité historique entre les confréries des tailleurs de pierre et les Francs-Maçons ?   
Ou bien, s’agit-il d’une légende, savamment entretenue par les « inventeurs » de la Maçonnerie au XVIIIe siècle ? 
Mais, alors, pourquoi dans l’Angleterre du XVIIe siècle, des notables et des intellectuels, comme Elias Ashmole, membre de la Royal Society, se sont-ils fait recevoir « maçons », et dans quelles loges ? 
 
 Jean-François Blondel nous retrace le contexte historique qui vit la création de la première Grande Loge de Londres, un certain 24 Juin 1717, à partir de quatre loges dont on dit qu’elles existaient de temps « immémorial ». 

Il montre que c’est la Renaissance et l’influence d’une philosophie nouvelle sur l’architecture et l’art de bâtir, mêlée d’humanisme et de redécouverte de l’antique, qui sont à l’origine des courants de pensée qui ont convergé un jour pour créer la Franc-maçonnerie. 




EN VENTE CHEZ LE COLPORTEUR DU LIVRE